AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Sakuraba Kirin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Sakuraba Kirin
Lun 25 Aoû - 22:52




SAKURABA Kirin

Âge: 25 ans
Sexe: masculin
Date de naissance: 1er mars
Profession: Forgeron, aspirant kabuki.
Pouvoir: Il peut faire ressortir de sa peau une carapace typique des kappa, dure et aussi résistante que le diamant. Cependant cette faculté est extrêmement douloureuse, du fait qu'elle se trouve sous la peau et qu'elle a besoin de la percer.
Feat.: Okita Sôji - Hakuôki Shinsengumi Kitan


Caractère
Physique
Il a toujours été un homme très joyeux, très amusant et aimant rire tout en transmettant cette contagion. Il ne s'est jamais plaint de sa condition. C'est un homme à l'apparence sûre et rassurante à toujours penser que les bonnes choses devaient avoir une origine, même si les retours étaient souvent méprisants.
Il est très poli et serviable. Il sert toujours un client poli. Ce qu'il ne fait jamais si la personne est dédaigneuse. Après tout, c'est aussi lui le patron de la maisonnée, il fait ce qu'il veut. Outre ses tendances légèrement tête de mule, c'est quelqu'un qui écoute et qui est attentionné. Il est toujours là pour aider, même si c'est pour quelques confessions. Il est sérieux dans son métier, il est reconnu pour la qualité de son travail.
Un homme qui aime la vie et qui aime le goût de la vie. Notamment les femmes. Mais souvent cela dérive assez loin.
Et cet homme auquel j'accumule de nombreuses qualités indubitables, est en réalité tout le contraire, lorsque les lumières s'éteignent.
Un farceur, manipulateur qui aime embêter jusqu'à ce que la personne en devienne folle. C'en est presque une maladie devrait-on dire. Il s'amuse à humilier ou à rabaisser ceux qui ne lui plaisent pas, et taquine gravement ceux qui lui plaisent. Il est cruel dans ses paroles, franc autant qu'il le veut. Mais bien entendu, il garde ses propos devant les personnes de haut-rang car cela peut attirer les ennuis.
Kirin est fasciné par l'homme comme il est attiré par lui. Certes, il est obligé de s'en nourrir parfois, et peut-être est-ce pour cela qu'il se jette sur les premiers concombres qu'il croise lors de ses sorties nocturnes. Mais son appétit n'a presque rien à voir avec ses ressentis. Vraiment presque.
Après tout, c'est plus facile de s'attaquer à des enfants, des femmes ou des concombres qu'à des hommes à proprement dit. Et s'il s'est forgé une vie de forgeron, c'est aussi et surtout pour se dissimuler des préjugés des autres : vivre au milieu du feu, alors qu'il a besoin constamment d'eau, cela passe inaperçu.
Kirin ne dit jamais réellement ce qu'il pense. Il répond souvent selon les convenances des autres et selon leurs caractères. C'est le fait de pouvoir lire les âmes qui lui a donné ce tic. Il sait énormément de choses rien qu'en les sentant, et s'en amuse parfois. Pourtant il n'est pas du genre à révéler tout ça, même si parfois ça le tente assez.
Mais Kirin n'est pas un simple kappa qui essaie de dominer ses pulsions. C'est aussi un kappa plein de passions. De passion pour le théâtre et l'art en général. Il a toujours voulu devenir acteur de Kabuki, et s'entraîne dur en cachette. Sa soeur a réalisé ce souhait à sa place, et parfois il l'envie énormément. C'est peut-être aussi sur scène qu'il devient beaucoup plus humain, qu'il oublie ses origines et oublie ses pulsions. Il devient ce qu'il a toujours voulu être. Mais est-ce là sa vraie solution?


Taille : 1m72
Poids: 68kg
Cheveux: Bruns
Yeux: Verts
Autre(s) : Kirin est un homme beau et apprécié. Il a un physique attirant, un certain charisme. C'est le genre d'homme avec lequel les femmes veulent s'afficher, le genre d'homme avec lequel les femmes veulent passer leurs nuits.
C'est qu'il est bien bâti. Il n'a rien à reprocher à la nature avec cette peau blanche et ses cheveux bruns. Il n'a rien à envier aux autres hommes banals qui se promènent dans la rue, surtout pas avec son air assuré et ses yeux d'un vert profond. C'en est presque troublant. Il a même une odeur sucrée qui attire incontestablement.
Et pourtant, si. Il a tout à envier aux hommes.
C'est que cette apparence est fausse et totalement trompeuse. Après tout, Kirin n'est pas l'animal magnifique et incontesté qui désigne son prénom. C'est un vulgaire kappa, comme il y en a souvent des moches et des laids, mais qui sont extrêmement rares.
Une peau couleur vert sapin, des cheveux plus noirs que les algues aux reflets kaki... et une fâcheuse tendance à sentir mauvais sous cette apparence. La nature ne l'a pas gâté, non! Heureusement que la métamorphose est inné chez les yôkai, hm? Sinon, quels avantages gagnerait-il à vivre au sein des hommes?
Après tout, il est tout de même fragile hors de l'eau.
À part cette triste situation, il évite de montrer sa véritable apparence et se fond dans la masse.
Il a pour coutume de porter un kimono ouvert sur son torse et un haori tout aussi ouvert attachés tous deux à la ceinture par un obi fin, ainsi qu'un hakama noué aux chevilles grâce à des bandages.


Histoire

Nous ne venons pas vraiment de la même famille. En réalité il est plus juste de dire que notre mère a eu un petit accident dans son parcours sentimental. En tout cas, nous n'avons pas le même père, et même si elle ne nous l'a pas dit, nous avions été assez curieux et intelligents pour comprendre.
Kirin venait à peine de naître quand mon père a été promu de soldat du Hakumei à la garde impériale. Il avait toujours cru que c'était son fils, alors il l'avait élevé comme tel. J'étais un peu jalouse de lui au départ. C'était le seul fils de la famille, un héritier digne de ce nom à qui on devait tous les présents du ciel. Mais cette jalousie s'est dissipée tout aussitôt, lorsque j'ai commencé à m'occuper de lui.
Mère partait de plus en plus tôt, rentrait de plus en plus tard. Elle me disait qu'elle faisait de la pâte de riz, mais j'ai compris plus tard qu'elle avait aussi son travail de nuit. Je ne comprenais pas pourquoi elle travaillait aussi dur alors que père avait un travail plutôt rentable. En réalité, je crois surtout qu'il nous avait abandonné.

Mère n'avait pas supporté d'avoir été délaissée par son mari. Elle n'avait pas non plus supporté d'apprendre la vraie nature de son amant. Elle a fini par se noyer dans la rivière la plus proche. Peut-être un acte suicidaire ou un crime terrible? Qui sait? À présent cela importe peu.
Père n'avait jamais voulu nous recueillir. Peut-être avait-il commencé une nouvelle vie? Je ne lui en veux pas. Il a fait ce qu'il pouvait pour avoir le moins de charge sur ses bras, et c'est compréhensible.
En tout cas, on ne les a plus vus.

J'ai fait tout ce que je pouvais pour que Kirin se sente bien et ait à manger. J'ai distribué des dango, j'ai tissé des sandales ou nettoyé les maisons... nous avions pu avoir deux repas par jour même si le contenu était pauvre. Et puis, une voisine avait pris la décision d'en être sa nourrice et de le surveiller pendant mes excursions, alors je ne m'en plaignais pas.

Ce qui a été le plus dur, c'est quand il a commencé à grandir. Il pleurait beaucoup de sa solitude, de n'avoir pas pu voir Père ni mère. Et le phénomène empira lorsqu'on a découvert tous les deux qu'il était assez particulier : c'était en réalité un kappa. Il était difficile pour lui de contrôler son apparence au début, alors les choses étaient corsées. On a dû faire semblant de lui attribuer une maladie ou un mal, on a dû le cacher assez souvent en fait. Mais ce n'était pas forcément faux... il avait bien du mal à s'adapter à la chaleur, et sa faiblesse physique le rendait constamment vulnérable.
C'est là que j'ai commencé mes tout débuts dans le monde du théâtre.
Il n'y avait que cela qui le faisait rire et s'amuser : j'imitais les personnages, je créais les histoires. Et les contes s'enchaînaient avec son visage lumineux.

"Ris, Kirin. Ris parce que rire c'est vivre! Le rire c'est la vie!"

Que je lui répétais sans cesse. Et il s'est mis à m'imiter.
Au final, j'avais décidé de faire ça dans les rues, et je me suis mis à danser et chanter dans les ruelles en rendant la chose comique. Les regards se sont braqués sur moi, j'ai gagné en notoriété, même minime.

Entretemps, Kirin grandissait comme je n'avais jamais imaginé. Plus les années passaient, plus je l'admirais pour ses sourires. Ca avait marché... j'étais fière de lui avoir rendu quelque chose de spécial. Et en même temps j'étais fière d'avoir un frère yôkai, dont je m'occupais comme s'il avait été mon fils.

Pour m'aider, il s'est investi assez rapidement dans le travail. Et de bouche à oreille il est devenu apprenti forgeron. Il n'avait pas pris ça par dépit, il aimait énormément la forge et son vieux forgeron. Il m'en parlait tous les jours, quand le temps nous permettait de flâner. Il s'amusait à raconter.
Mais je savais qu'en secret il rêvait d'une vie égale à la mienne, l'attention de tous portée sur lui. Il rêvait de jouer et de faire rire, de faire du Kabuki. C'est comme ça que ça s'appelait. Moi entretemps je suis entrée dans une troupe et j'ai commencé à jouer devant des salles remplies. Ca fait presque bizarre.

Aujourd'hui, on continue nos vies tout en vivant sous le même toit de la forge. Le vieil homme est décédée l'année passée, il a été obligé de reprendre l'entreprise. Mais ses efforts se font remarquer, et dernièrement il a eu quelques commandes de la part de guerriers de clans. Derrière tout ça, il essaie d'intégrer une troupe, mais c'est très difficile pour un forgeron d'avoir du temps libre. J'espère que ça aboutira à quelque chose, et qu'il aura l'occasion de réaliser son rêve...


Name: Kaze
Âge: 25
Comment avez-vous connu Yume? /
Remarques? None.
Senbonzakura: Tu as été mangé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 325
Amateur
Âge : 19
Relations : Registre des patients
Journal : Recueil des consultations




MessageSujet: Re: Sakuraba Kirin
Mar 26 Aoû - 21:53
Voir le profil de l'utilisateur




Validation

Encore bienvenue, Sakuraba Kirin, tu es validé !

Comme tu as reçu ta couleur et ton rang, tu peux directement aller faire une demande de logement, de RPG ou de Kit. Les sections Journal et Relations te sont également ouvertes.

La partie Station Kaeru te propose de faire des RPGs de 500 mots maximum, mais tu ne pourras accéder à certaines zones RPG qu'avec un minimum de pétales. Pour tout ce qui est infos pratiques, tu les trouveras dans la section aide! En la consultant, cela t'évitera des soucis de compréhension et tu t'habitueras petit à petit aux zones du forum.

Si jamais tu ne comprends pas tout, tu peux demander un parrain. À chaque clôture de RP, ce parrain viendra t'en faire un topo par mp et t'expliquer ce qui va ou ne va pas. De ce fait, tu pourras t'améliorer. N'hésite pas à saluer les nouveaux venus, cela fait toujours plaisir. Ici, tu pourras discuter avec d'autres membres en dehors des aventures que vous ferez.

Pour toute question, que ce soit au niveau du développement de tes RPs que pour le codage, n'hésite pas à faire appel à ton parrain et au Staff : ils sont là pour ça!

Sinon, nous espérons que tu t'amuseras bien parmi nous et que tu t'y plairas!

Bon jeu!




© Yumeguni





HANASHI TEAM #KISEKI


Keep calm and eat mochi ♪
-*- Couleur des paroles de Shiki : #996699
Revenir en haut Aller en bas
 

Sakuraba Kirin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'aube du feu [Pv Kirin]
» Kirin
» Un Kit pour Kirin-chan ^^
» Kirin Art School
» Vers la cité volante du nord
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Kuni :: Présentations :: Registres Yôkai :: Validés-