AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 IX. Art et Littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 244
Connaisseur
Âge : 36 ans
Pouvoir : Contrôle le vent.
Relations : The Book of Masks
Journal : Recueil d'un Oni.
Shogun




MessageSujet: IX. Art et Littérature
Sam 10 Mai - 19:12
Voir le profil de l'utilisateur

Art et Littérature
文芸





Art


Le sujet de l'Art étant extrêmement vaste du point de vue de cette culture, nous n'irons pas jusqu'à détailler tous les arts existants, mais nous vous ferons une liste non exhaustive qui vous permettra de vous guider vers une recherche d'informations plus poussée.

Architecture
Edo étant souvent ravagé par les incendies, une architecture simple et rapide a été mise en place. Le bois qui brûlait était rapidement remplacé par une multitude de maisons. Les Buke zukuri et les Shinden zukuri développent des jardins de grande envergure, autant pour impressionner les invités que pour s'y relaxer, et les parcs sont créés par les grands seigneurs pour le plus grand plaisir des citadins.

Peinture
La peinture connait un grand essor : les paravents et les portes coulissantes sont devenues des supports idéals pour manifester un art des plus complexes, où sont représentés les plus beaux paysages, les plus belles divinités avec des touches de dorures, assez prisées par les plus riches.
A contrario, l'école populaire et la plus réputée - Ukiyo-e -, fait son entrée dans les coulisses de la ville, au milieu des petites gens. Cette école dépeint les quartiers de plaisir et les théâtres Kabuki, avec une forme de dessin très particulière qui lui vaudra la reconnaissance mondiale.

Autres
D'autres arts ont fait leur apparition, reconnus par les grands, par exemple la poterie dans le domaine de la cérémonie du thé (Raku-yaki), la musique avec de nouvelles mélodies et de nouveaux instruments de musique, mais aussi dans les fabriques de kimono, d'accessoires ou d'objets en tout genre. Le travail de la laque, noire ou rouge est toujours autant apprécié, les lanternes, les bougies et autres moyens d'éclairage sont tout aussi nécessaires mais améliorés. L'ère d'Edo met fin aux combats, mais fait proliférer les arts et l'artisanat en général.

Liste non exhaustive:

-Art de la poterie
-Art des bougies
-Arts martiaux
-Art des poupées
-Art du pliage
-Art de l'emballage
-Art des fleurs
-Art de l'encens
-Art de la danse
-Art du cloisonné (shippô - ou émail)
-Art de la calligraphie
-Art du découpage
-Art de l'emballage
-Art de la présentation
-Art de la sculpture
-Art du papier
-Art des estampes
-Art de la manipulation d'objets
-Art du thé
-Architecture
-Peinture
-Création de poupées
-Travail du verre
-Travail du bambou
-Travail du bois
-Travail des plantes et des jardins
-Travail de la céramique
-Travail du métal
-Travail de la laque



Littérature


Roman

Kanazôshi
Ou Livre en Kana, est un ouvrage utilisant principalement les kana (hiragana) et non les kanji, il a pour but de divertir et d'instruire en même temps, à l'instar des contes de fées. Il est écrit par les nobles, les moines et les rônins en général pour instruire les petites gens.

Ukiyozôshi
Ou Livre du monde flottant, est un ouvrage dépeignant les moeurs sur les plaisirs de la vie et la luxure, c'est un roman intermédiaire entre l'Otogizôshi de l'époque précédente et le Kanazôshi. Il est très objectif, cynique et réaliste.

Yomihon
Littéralement un livre qui se lit, contient deux branches. La première est publiée dans la région de Kyôto et a un but moralisateur, répondant à un public urbain et cultivé en leur offrant rêve et évasion. Le second est publié à Edo, et contient plus de morale et de subtilité que de psychologie, mais la langue est accessible et il contient également des procédés théâtraux.

Sharebon
C'est une oeuvre dépeignant le quartier de plaisir de Shimabara, mais de façon comique, contant les histoires de clients qui sont le sujet d'hilarité des prostituées.

Kokkeibon
Ou Livre comique, est divisé en deux sous catégories. Le kokkeibon antérieur mêlait enseignement et sarcasme au travers du comique, avec un style littéraire extravagant. Le kokkeibon postérieur met en scène les bains publics ou les barbiers, et fait revivre de façon réaliste les expressions utilisées quotidiennement par les gens.

Ninjôbon
Ou Livre sur les sentiments, est une oeuvre basée essentiellement sur les histoires d'amour descendant du kokkeibon postérieur et s'inspirant du sharebon. Ce sont souvent des histoires dans lesquelles les hommes et les femmes sont aveuglés par l'amour.

Kusazôshi
On appelle Kusazôshi les romans illustrés dont les reliures et les contenus changeaient en fonction des saisons. Voici les sous-genres :
Akahon (Livret rouge) : le folklore et les contes de fées, destiné aux enfants.
Kurohon et Aohon (livret noir et livret bleu) : un contenu destiné aux adultes.
Kibyôshi (livret jaune) : contenu destiné aux adultes, comique puis religieux et basé sur les histoires de vengeances.
Kôkan : totalement basé sur des histoires de vengeances dans les harems.


Poésie

Haikai
Le haikai est la contraction de haikai renga, autrement dit un poème long et comique. Il y a différentes sortes de Haikai (Teimon, Danrin, Bashô...) mais nous allons éviter de vous embrouiller avec tout ça, et ça m'évite de tout écrire aussi.

Senryû
Ce sont des haikai satiriques et populaires. Un concours de ce type de haikai a pour principe d'inventer le début du poème lorsqu'on vous en donne la fin.

Kyôka
Ce sont des waka (poèmes japonais) de style comique. Ils reprennent le style du waka mais le contenu est humoristique.

Waka
Ce sont des poèmes japonais composés depuis l'époque Heian par les nobles de Cour. Ils reconnaissent à nouveau un certain engouement et se développent alors des écoles pour faire des recherches sur ces classiques des anciennes époques.

Kanshibun
Ou poésie chinoise, est souvent étudiée par les lettrés et les nobles, mais moins voire pas du tout par les petites gens. La noblesse la réétudie, et la combine dans ses recherches sur les classiques et le sens de la particularité de l'esprit yumenien.


Monde du Spectacle

Jôruri
Ou Théâtre de marionnettes, met en scène des marionnettes de taille humaine racontant des histoires en tout genre, accompagnées d'instruments comme le shamisen ou le biwa. Il échange énormément avec le kabuki et diffère de style selon les régions. Il y a deux troupes de Jôruri actuellement : Takeza et Toyotake.

Kabuki
Le mot kabuki vient de l'ancien verbe kabuku, un comportement déconnecté du bon sens et à l'apparence étrange. Il est né d'une danse de Izumo no Okuni, qui créa alors le onna kabuki (kabuki des femmes). Celui-ci a été interdit, et engendra alors le wakashû kabuki (kabuki des jeunes hommes). Il a également été interdit, du fait des dérives de prostitution des jeunes hommes, et déclencha la création du yarô kabuki (un kabuki exclusivement adulte et masculin).
On peut distinguer deux types de kabuki : le wagoto (style souple) et le aragoto (style rude). Le premier est basé sur des costumes et un maquillage simples ainsi qu'une histoire réaliste. Le second est excessif dans ses costumes et son maquillage et ne traite que de faits guerriers, avec des discours peu communs et surjoués.
Le Kabuki échange énormément ses inspirations avec le jôruri.

Kayô
Plusieurs personnes récitent l'histoire selon leur personnage, et cela est accompagné par un ou plusieurs shamisen : c'est le Kayô.

Wagei
Ou l'Art de raconter, est divisé en deux grands courants. Le Shôwa (histoires amusantes) est raconté dans une salle avec un seul narrateur et trompe l'ennui des aristocrates, et sont surtout sur le thème des anecdotes quotidiennes. Le Kôshaku (lecture) est raconté par un mendiant dans la rue ou près des temples, avec pour thèmes la guerre, les querelles familiales et les vengeances.




Notes:
Toutes les oeuvres n'apparaissent pas forcément au début de l'époque, ici vous avez un panorama de toute la période d'Edo. J'ai volontairement enlevé la fin de l'époque Edo pour le Kabuki, car il ne servira pas à grand chose, pour le reste vous êtes quand même libre d'utiliser, nous sommes dans un univers parallèle après tout.








❖ Notes

La famille Fujiwara est pilier de la littérature.
Vous pouvez vous référencer à la liste des métiers disponibles dans le lien suivant.




Revenir en haut Aller en bas
 

IX. Art et Littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» les animaux ds la littérature
» Pour les ""officionados"" de la littérature haitienne,un site très intéressant
» MALAISE DANS LA LITTÉRATURE. Ou les poètes Lwijanboje.
» Un cours particulier s'il vous plait ... (pv David Lord)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Kuni :: Premiers pas :: Yumepédia :: Yumepédia-