AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Hijirikawa Akifusa "Masato-samaaaa" [ITSOVER]

MessageMar 19 Juin - 9:08
Stagiaire
avatar
Pouvoir : Onmyôdo
Voir le profil de l'utilisateur



Hijirikawa  Akifusa

Âge: 23 ans
Sexe:  Masculin
Date de naissance: 1er septembre 1648
Profession: Onmyôji
Onmyôji: Oui
Basara:  Non
Feat.: Samonji Kousetsu


Caractère
Physique


De quoi a t-il l'air ? De prime abord, l'on peut dire que notre onmyôji n'a pas l'air très avenant. Quand vous l'observez, il paraît un peu froid et relativement distant. Vous aurez du mal à trouver un air très joyeux sur son visage, il ne sourit pas pour rien et ne se balade pas tranquillement en sifflotant. Quand vous le voyez, vous n'êtes pas forcément certain qu'il ait l'air heureux sans pour autant que son faciès soit triste. Ne faut-il pas cacher ses sentiments ? Néanmoins la nostalgie le déformera de temps en temps, majoritairement symbolisée par un regard qui fixe un passé douloureux et meurtris, qui rumine des souvenirs pour tenter de les contrôler sans que cela ne soit possible et qu'il en soit conscient.

Cet apparente mentalité qui pourrait vous indisposer à venir le rencontrer et lui parler ne lui vient pas de n'importe où. La maltraitance et les abus qu'il a subi en sont certainement la cause. Ceux-ci ont grandement impacté sa personnalité et sa vie telle qu'elle est actuellement. Avant ses 9 ans, il fût un enfant tout ce qu'il y avait de plus « normal », si l'on peut parler ainsi. Tantôt énergique et jovial, tantôt pris de quelques colères, les sourires illuminaient bien plus facilement son visage. Il ne sortait donc pas vraiment du lot.
Depuis ces événements, la méfiance fait parti de sa vie de tous les jours. Dans le sens où il ne se fiera plus jamais à la première impression que lui donnerait quelqu'un. Jusqu'à en être suspicieux, néanmoins sans être maladroit ou tenir des propos déplacés ou diffamatoires. Il n'accorde pas sa confiance facilement et a du mal à avoir des relations proches, il a peu d'amis ou de personnes qui le connaissent vraiment.
Ce qui ne l'empêche pas d'être poli. Au contraire, c'est une de ses valeurs les plus fortes, la politesse et le respect d'autrui, de ses supérieurs et de la hiérarchie. Akifusa est une personne fidèle qui ne fera jamais du tort intentionnellement, sachant le mal que cela peut causer. De ce fait, il possède un sens accru de la justice et fera son possible pour ne laisser des crimes impunis ou des personnes dans le besoin livrées à elles-même. Il ne paraît donc pas avenant mais a à cœur d'aider son prochain même si ses expressions ne correspondent pas toujours à cela. Son visage n'invite pas toujours à la discussion mais faites le et vous serez surpris de la bonté d'âme que vous trouverez.

Bien que ces derniers sentiments soient très forts et qu'il soit quelqu'un de bienveillant, il ne sera pas extraverti, vous l'avez certainement déjà compris. Au contraire, il est plutôt discret et timide, butant de temps en temps sur certaines phrases, hésitant en parlant. Cela est principalement du à l'estime qu'il a de lui-même, elle est basse mais aussi de sa confiance en lui. Elle a été brisée il y a 15 ans et les traces sont encore encrées en lui. Il est réservé et n'apprécie pas forcément se confier sur son passé. Peu à peu il arrive à  reconquérir cette confiance dont il manque mais les abus dont il a été victime ont laissé des traces indélébiles, autant physiques que mentales et l'on notamment rendu réticent à une relation amoureuse. Et pourtant, il est parfois simplement en quête d'affection. Derrière la peur qu'il éprouve il voudrait parfois se réfugier vers quelqu'un.

Malgré les défauts cités, Akifusa à tout de même appris à vivre avec cette situation. Il n'en est pas moins une personne volontaire et travailleuse. C'est d'ailleurs cela qui l'a sauvé. Sa curiosité intellectuelle l'a ouvert à de multiples sujets qui l'on conduit à devenir onmyôji. Il a toujours aimé apprendre, durant cette période s'y est réfugié comme un enfant qui irait dans un monde imaginaire. C'est aussi une personne fiable. Il vous aidera, vous guidera si besoin, fera son travail, respectera ses promesses. Une fois qu'il s'est attaché à quelqu'un, que cela soit un supérieur ou une autre personne, il se montrera très fidèle mais aussi protecteur, inquiet pour cette personne, qu'il se pense ou non à la hauteur. Cela pourrait venir entacher certaines relations, peut-être le trouveriez-vous trop collant ?

Vous l'aurez deviné, il hait l'injustice au même titre que les profiteurs et tout ceux qui pourraient répandre le mal de par leurs actions ou paroles. Il lui arrive de dépasser sa froideur et de se mettre en colère pour cela. Durant son adolescence, a bien été souvent divisé entre une vision pacifiste de lui-même et l'envie de voir son tortionnaire torturé et tué. Il a actuellement dépassé cela notamment grâce à de la méditation mais quelques relents arrivent de temps en temps sur ce type de personne. S'il le voit en pensées il sait néanmoins qu'il ne passera jamais à l'acte, cela serait devenir le même monstre. Malgré son peu de confiance en lui, cette affirmation-là est une véritable conviction.

Et concernant ce qu'il apprécie alors ? Eh bien, tout d'abord les gens qui vont vers lui et qui sont mus de bonnes intentions. Oui, c'est peut-être un peu égoïste mais c'est assez rare qu'il fasse le premier pas pour une rencontre. Il a peur d'être déçu, de ne pas être à la hauteur. Cela peut néanmoins arriver dans certaines circonstances. La méditation l'a aussi beaucoup aidé. Bizarrement il a une certaine passion pour les fleurs illuminant les jardins et les ciels étoilés -alors les deux en même temps !- ce sont des environnements qui l'apaisent, tout comme l'eau. Il aime nager. Il vit néanmoins majoritairement pour son travail qu'il ne considère pas vraiment comme tel et s'autorise des périodes de repos et de calme quand il le juge nécessaire il n'a pas beaucoup d'autres occupations et devrait certainement s'en trouver un peu plus. Vous allez l'y aider… n'est-ce pas ?


Taille : 1m72, il est plutôt grand pour un japonais, au final.
Poids: 58kg, oui il a l'air assez longiligne et un peu chétif. Il n'a pas grand appétit en règle générale.
Cheveux: Longs, blancs avec des reflets bleutés. Souvent attachés avec une pince pour que cela soit plus pratique ou bien par une natte. Il en prend soin, il les aime bien.
Yeux: Ils sont bleus et il y voit très bien.
Arme : Il porte un katana et un wakizashi à la ceinture. Sinon, sa souplesse et techniques d'art martiaux font bien l'affaire. Ces deux deux étaient surtout une assurance pour lui qui l'aident à prendre confiance de temps en temps, c'est devenu une habitude de les avoir.
Autre(s) : Akifusa a plusieurs cicatrices sur le dos ou un peu éparpillées sur le corps.
Quand il ne porte pas la tenue traditionnelle des omnyôji il opte pour un kimono clair avec un haori plus foncé, bleu, le plus souvent. Il s'y trouve d'ailleurs le symbole du clan Hijirikawa.


Histoire

On ne peut pas dire que la première enfance d'Akifusa fût particulièrement triste. Au contraire, ses deux parents étaient des êtres droits avec qui il aimait passer du temps même s'ils n'en avaient pas beaucoup à lui consacrer, il savourait chaque instant en leur compagnie.  Le reste du temps, il le passait en compagnie de sa nourrice et de précepteurs. En plus de cela, il est né dans le clan Hijirikawa, ce qui lui a valu un début d'éducation de très bonne qualité. Il aimait tellement apprendre, déjà petit qu'il n'eut aucun mal à se concentrer pour savoir lire, écrire, s'avancer pour en savoir encore plus. Son père, Akihide était un onmyôji plutôt bon dans son domaine. Il inculquait quelques principes à son fils et quand il fût en âge l'inscrit en dojô pour être suivi dans le but de devenir onmyôji tout en le faisant pratiquer des arts martiaux. Sa mère, Asahi étudiait l'art et la littérature et enseignait cette passion à son fils. A vrai dire rien ne présageait du malheur qui allait le frapper lui et sa famille, peu après ses huit ans.

Ses deux parents qui étaient sortis pour admirer un spectacle furent froidement assassinés tandis que lui était resté à la demeure familiale. Ce drame le secoua violemment, il avait l'impression de perdre tout ce qui lui était le plus cher. Sa garde fût confiée à ses parents les plus proches et qui voulaient bien de lui, c'est-à-dire son oncle, Kinnaga Hijirikawa, frère cadet de son père et sa tante, Kikuko. C'est ainsi qu'il emménagea au centre-ville, dans les demeures principales du clan, ne gardant que les souvenirs de sa vie d'avant. Ses premières pensées furent pour son oncle et sa tante qui avaient la charge de son éducation et de la nourriture mais elles disparurent bien vite. Son oncle ne l'avait pas recueilli par bonté d'âme, non, mais bien pour profiter de son corps et pour s'en servir de défouloir. Au début il l'accepta, après tout c'était un échange pour pouvoir vivre de façon saine. Si l'on mettait les pratiques de l'oncle de côté, il payait tout ce qu'il pouvait pour le bonheur éducatif de notre jeune garçonnet. C'est ainsi qu'il se réfugiait dans l'apprentissage. Il ne sortait que très peu et se renfermait de plus en plus, perdant son sourire. Sa tante, elle, se contentait de ne rien faire et il n'osait en parler à personne de peur de se retrouver à la rue ou de subir elle-même les frasques de son mari.

Deux années passaient et Akifusa cultivait en secret son indépendance, quitter la demeure de son oncle, rêvant qu'une seule chose : de justice, que son oncle arrête. En même temps il s'intéressait à l'omnyodô et continua l'apprentissage dans les livres. Il décida aussi de commencer le kendô, s'y plongeant corps et âme à cause des menaces qui lui étaient faites par son oncle : ne parle pas, ou je te tue. Une simple volonté devenir encore plus fort. Le professeur l'aida à retrouver une certaine confiance en lui, en ses capacités mais aussi une envie de se battre réellement. Les abus se raréfiaient au fur et à mesure qu'il prenait de l'âge mais les coups eux ne cessèrent de pleuvoir, suscitant quelques interrogations de la part de l'entraîneur qui restèrent très précautionneuses notamment à cause de l'étiquette.

Akifusa voulait en être débarrassé mais il ne voulait pas attirer la honte et salir le clan Hijirikawa. La colère commençait peu à peu à s'emparer de lui. C'est lorsqu'il n'en pouvait mentalement plus qu'il entendit une étrange rumeur. Celle selon laquelle c'est Kinnaga qui avait fait assassiner ses parents. Il ne savait pas d'où elle venait mais bizarrement, tout pris sens. L'ampleur de celle-ci devint tellement grande qu'elle parvint aux oreilles de l'oncle. Du jour au lendemain, il disparu. Il n'avait emporté que le nécessaire et s'était enfuit comme un lâche. On l'avait bien recherché mais il était introuvable pour le moment.

Akifusa ne savait plus quoi penser, quoi faire d'autre que de se réfugier dans la seule chose qu'il avait réussi à faire jusque là : apprendre. Et pourtant notre jeune homme aurait voulu plus. Il aurait voulu qu'il subisse autant qu'il a subis mais quoi d'autre que la mort pourrait-il être infligé ? Elle même ne serait pas suffisante à ses yeux, une sentence trop douce. Frapper cet homme, l'abuser, serait devenir son semblable, un monstre et pourtant une lueur de colère brûlait de temps en temps dans son regard. Pendant quelques semaines la colère du jeune homme continuait de grandir, mais jamais au point de faire du mal à qui que ce soit. La méditation et le contact avec l'eau aida à calmer cette personnalité transpercée par la douleur. Il retrouva un tempérament plus doux mais ses sourires eux se firent toujours aussi rares.

Une autre chose l'aida aussi à oublier cette rancoeur : il passa l'examen pour pouvoir être apprenti onmyôji et le réussi. Peu de temps après il quitta donc sa tante pour voyager auprès de son maître,  Mitsumasa. Il était tout ce qu'il recherchait chez une personne, un peu comme un père de substitution, strict quand il fallait l'être, attendant beaucoup de son élève, doux quand il le devait, discutant de tout avec le jeune adolescent qui n'avait plus eut un contact similaire avec un aîné depuis bien longtemps.

Après deux années de voyage, d'apprentissage, de difficultés, mais aussi de diverses blessures dues à certains yôkai ils revinrent à la capitale. Akifusa était prêt à y retourner. Il avait un peu fuit celle-ci, mais cela lui avait fait du plus grand bien car malgré ses cicatrices c'était à présent un homme nouveau qui se présenta devant sa tante et son nouveau mari. Un homme qui n'avait pas décidé de fuir dans un autre lieu et qui devait apprendre à apprécier à nouveau cette maison. Sa tante fut clairement ravie de ce changement, à un tel point ou on ne reconnaissait même plus l'Akifusa qui était parti avec Mitsumasa. Il avait retrouvé son calme, des valeurs, principes mais aussi une envie d'avancer et petit à petit sa haine était devenue une partie de sa force, transformée en volonté.

Bien qu'il était un homme nouveau à présent le blandinet avait encore bien du mal à aller vers les autres, du moins pour discuter et se faire des connaissances ou amis. Et ce malgré que son maître ne l'ait entraîné à cela. Les difficultés sociales de notre onmyôji lui auraient posées problème lorsqu'il devrait officier seul. À présent, s'il saurait aller vers les gens pour son travail il en est bien moins sûr pour des relations personnelles.
Malgré ces défauts une dame de bonne famille lui avait été proposée en mariage. Inutile de dire que la proposition était bien soudaine et déstabilisante. Il ne venait que de rentrer. Bien qu'il accepta de rencontrer la demoiselle, au moins pour l'étiquette mais aussi par curiosité il refusa la demande, prétextant des missions encore périlleuses en compagnie de son maître et que s'il devait prendre une décision cela serait après avoir été officialisé en tant qu'onmyôji.
Et ce n'était pas un mensonge, non, il haïssait cela, il ne pouvait néanmoins pas dire qu'il craignait beaucoup trop les relations pour s'engager. Il avait encore besoin de faire le point sur lui même pour être un homme fort sur lequel pouvait reposer une famille, même s'il n'en avait pas envie, il n'était pas un bon parti pour le moment, du moins de son point de vue. De plus sa famille proche n'était plus que ruine. Il avait pardonné à sa tante mais les autres membres plus proches étaient déçus de l'attitude de son oncle. Il se demandait encore pourquoi cette demande en mariage lui était elle parvenue.

Il n'eut néanmoins pas plus de temps pour y penser. Et puis il ne le désirait pas. Il devait encore s'entraîner pour réaliser son rêve et enfin devenir un onmyôji, une personne accomplie qui saurait aider les autres, une personne de confiance, quelqu'un de bien, comme son maître, comme son père.

Revenu à la capitale, il continuait donc de suivre les enseignements de son maître. Un jour plus ou moins banal, suivant la même routine notre apprenti fit la rencontre d'un garçon légèrement plus jeune que lui au sein du domaine. Masato Hijirikawa. Rien ne laissait présager qui il était, qui il serait, ni la proposition plus qu'indécente qu'il venait de lui faire pour le laisser passer, sortir de sa cage dorée. Outré, notre blandinet refusa avec vigueur mais accepta de l'aider. Pour en venir à faire cela, cette âme devait être bien torturée. Il se lia même d'amitié avec lui.

Peu après ses vingt ans, son rêve devint enfin réalité : Hijirikawa Akifusa venait d'être officialisé onmyôji et ce fût une immense joie pour lui. Pour le moment il avait décidé de rester ici, en compagnie de sa tante, déjà, pour que les gens cessent de le regarder avec un air de pitié et surtout pour protéger les personnes qui se trouvaient dans cette ville. Pour rester avec les seules êtres avec lesquelles un fort lien s'était créé. Il appris la vérité sur Masato et lui fit aussi part de la sienne. Cette personne-là, il avait envie de la suivre.

Depuis Akifusa fait de temps en temps des missions dans la ville, il est parfois envoyé pour quelques jours effectuer d'autres missions en extérieur. Il a d'ailleurs très bien accueilli le changement d'Empereur car Akifusa n'a jamais détesté les yôkai, au contraire, il était souvent ouvert à eux, tout comme son maître le lui a appris, après tout une partie des humains l'ayant déçu… Les yôkais ne pouvaient pas être pires. Il soutient bien évidemment le nouveau seigneur du clan, Hijirikawa Masato, qui a déjà toute sa confiance et son dévouement.


Name: Toujours Sosei o3o
Âge: 24 ans
Comment avez-vous connu Yume? Partenariat  en partenariat
Remarques?  ~  ♥️
Senbonzakura: :  Mange le mochi ♥️





Dernière édition par Hijirikawa Akifusa le Lun 25 Juin - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 21 Juin - 19:15
Stagiaire
avatar
Pouvoir : Il peut grandir ou rétrécir en fonction du sang qu'il ingurgite.
Voir le profil de l'utilisateur



(re)Bienvenue à toi, fanboy ai
Ta quête de pétales a enfin abouti ! XD
Bon courage pour ta validation ♥ yoshi






Revenir en haut Aller en bas
MessageJeu 21 Juin - 21:12
Stagiaire
avatar
Pouvoir : Onmyôdo
Voir le profil de l'utilisateur
Merci 8D

Ehoui, détermination tout ça 8D [passhiiion]

Fanboy, déjà un surnom, hahaha ~


Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 25 Juin - 16:14

Bienvenue fanboy !  ai
*kyate avec lui*
C'est bon d'enfin voir Akifusa "en chair et en os". Dans l'ensemble il n'y a pas grand chose à dire, si ce ne sont quelques fautes ou lapsus par ci par là qui ne font pas saigner des yeux, ça va. /zbaff

Il y a juste quelques points de l'histoire qu'il faudrait revoir :

La mère d'Akifusa, de part son rang, est exemptée des taches ménagères (si c'est pas une chanceuse dites donc! /zbaff). En tant que membres du Clan, ses parents sont "nobles" et les femmes nobles de l'époque étaient déjà bien occupées avec la littérature, l'art, la musique, etc.
Ce sont des servantes qui s'occupent des taches ménagères, tout comme Akifusa a été élevé par une nourrice. Cela ne l'empêche pas de passer du temps avec ses parents mais il a majoritairement été en contact avec sa nourrice et ses précepteurs pour son enfance.

Akifusa ne peut pas "simplement" dénoncer son oncle. En fait, il n'oserait pas dévoiler ses sévices, sinon cela salirait la famille et de ce que j'ai compris du caractère, il est très loyal aux Hijirikawa, il y a donc conflit d'intérêts.
Les moeurs veulent que les choses ne soient jamais exposées aussi clairement parce que justement, cela nuirait à TOUTE la famille et non à une seule personne. Tout se joue sur les rumeurs. Une rumeur trop insistante peu nuire à une personne et dans le cas de l'oncle d'Akifusa cela peut même aller jusqu'à le forcer de partir, auquel cas il se retrouverait tué ou dépossédé. Il faudrait donc que quelqu'un lance une rumeur sur Kinnaga et que celle-ci se diffuse au point de ne plus lui laisser le choix et partir.

(De plus, pour l'époque, ce genre de pratique n'est pas rare. Cela fait partie des choses que tout le monde sait mais dont personne ne parle entre un homme d'âge mûr et un jeune mis sous sa tutelle. Donc si Akifusa dit ouvertement "mon oncle me touche", on pourrait très bien lui répondre "oui ben comme tous les petits apprentis, hein !" et se faire lyncher. C'est pas cool pour Aki-kun ça .w.)


Ce n'est pas le bon code  shiki
(Et j'ai la chanson en tête maintenant, merci !  xD)


Voili voilou, c'est tout !
Si tu as des questions ou si ce que j'ai écris n'est pas clair, n'hésite pas à nous sonner, on aime ça ♥️


 
-*- Couleur des paroles de Shiki : #996699
Revenir en haut Aller en bas
MessageLun 25 Juin - 21:46
Stagiaire
avatar
Pouvoir : Onmyôdo
Voir le profil de l'utilisateur
Merci pour tout ça ~

J'ai corrigé en fonction de ce qu'on a dis :3 Dis moi si j'ai fais des erreurs ou non on sait jamais !
Les passages modifiés sont en italiques !
J'ai reformulé 2/3 trucs ça et là o/

Le code doit être correct maintenant :p


Revenir en haut Aller en bas
MessageMar 26 Juin - 9:12




VALIDATION DE

Hijirikawa Akifusa dit le "Fan-boy"


Encore bienvenue, Aki-kun !
Ce n'est pas un début de vie facile que ton personnage a connu, nous lui souhaitons des jours meilleurs sous la bannière des Hijirikawa. Ceci ne sera sans doute pas sans embuches, ceci dit ! Nous avons hâte de voir notre petit fan-boy évoluer parmi nous !

Comme tu as reçu ta couleur et ton rang, tu peux directement aller faire une demande de kit, liens ou RP. Les sections Journal et Relations te sont également ouvertes.

N'oublie pas de faire recenser ton avatar Ici.

La partie Mini RPGs te propose de faire des RPGs sans limites de lignes ou de mots, mais tu ne pourras accéder à certaines zones RPG qu'avec un minimum de pétales. Pour tout ce qui est infos pratiques, tu les trouveras dans la section aide! En la consultant, cela t'évitera des soucis de compréhension et tu t'habitueras petit à petit aux zones du forum.

N'hésite pas à saluer les nouveaux venus, cela fait toujours plaisir. Ici, tu pourras discuter avec d'autres membres en dehors des aventures que vous ferez.

Pour toute question, que ce soit au niveau du développement de tes RPs que pour le codage, n'hésite pas à faire appel au Staff : ils sont là pour ça!


Nous espérons que tu t'amuseras bien parmi nous et que tu t'y plairas!
ai

BON JEU !




@yumekuni



 
-*- Couleur des paroles de Shiki : #996699
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message
Revenir en haut Aller en bas

Hijirikawa Akifusa "Masato-samaaaa" [ITSOVER]

 Sujets similaires

-
» Waiting on you ♪ - Masato
» Masato Uehara ♥
» Masato Terumi
Page 1 sur 1

Yume no Kuni :: Présentations :: Fiches de Présentation :: Humains Validés-