AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Mononobe Seiki • Back in the city ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 11

Médecin/ Infirmier




MessageSujet: Mononobe Seiki • Back in the city ~
Sam 16 Sep - 20:22
Voir le profil de l'utilisateur



Mononobe Seiki

Âge: Ne compte plus. Officiellement 20 ans.
Sexe: F
Date de naissance: 20/06
Profession: Accoucheuse / médecin
Pouvoir: • Pouvoir et malédiction en même temps, la soif de vie de Seiki est compensé par une capacité remarquable à soigner les autres, qui se fait au prix d'une partie de son énergie. La vie aspirée par Seiki peut ainsi être "redistribuée" à autrui, ce qui lui est très utile dans le cadre de son métier.
• Elle récupère son énergie avec plus d'efficacité en consommant directement la chair ou le sang de ses victime, mais un simple transfert d'énergie peut largement lui suffire.
• Plus la vie est jeune, mieux ça vaut.
Onmyôji: non
Basara: non
Feat.: fanart aléatoires


Caractère
Physique
Il faut l'admettre, malgré toute mon expérience, je ne comprend pas toujours comment fonctionnent les relations humaines. A force, j'ai appris à les imiter ; mais mon manque d'instinct quand il s'agit de relations humaines m'attire toujours, par moment, de sérieux ennuis. Je ne suis pas de celles qui peuvent naturellement prendre la posture attendue, adopter le phrasé attendu, trouver les habits attendus selon la situation. Certains me trouvent étrange, parfois ; décalée ou vieux jeu, souvent. Je prend des notes, pourtant, je les apprend. A défaut de comprend, j'essaye d'appliquer au mieux mes observations. Plus que tout, je veux plaire. Et si cela m'est impossible, je ne veux laisser aucune faille dans mon attitude, rien qui ne puisse laisser place à un reproche.

C'est aussi pour cette raison que j'ai la réputation d'être froide. Il est vrai que je m'attache rarement, mais je suis loin d'être dénuée de sentiments. Je les exprime peu, et je refuse de montrer une quelconque vulnérabilité. Cependant, les quelques personnes qui gagnent mon estime me sont très importantes, et si je n'ai pas d'amour naturel pour les étrangers, je n'ai rien contre eux non plus. Je m'estime neutre. Je ne refuserai pas mon aide à quelqu'un, tout comme je ne me mettrai pas en danger pour un étranger.

Ensuite ? Je suis capable de prendre une décision rapidement. J'agis sans remord. La morale ? J'en comprend les codes, je suppose, mais elle a peu d'emprise sur moi. Ou plutôt, j'ai la mienne. C'est d'ailleurs nécessaire ; je n'aurais pas vécu très longtemps si j'avais porté chaque vie au rang de sacré.  J'évalue plutôt que je ne comprend, je jauge plutôt que je ne respecte ; je m'estime ainsi raisonnable. Je ne prendrais jamais plus de vie que nécessaire, et je redistribuerai mon énergie si j'estime cela adéquat ; mais je ne gâcherai pas ma force pour des causes perdue.

Calculatrice ? Peut-être. Manipulatrice ? Certainement, à l'occasion. Je ne me laisse très peu aller, je me dévoile rarement. Je n'aime pas me laisser toucher, je n'aime pas être émue. Rien de plus inquiétant que les émotions incontrôlée, les mouvements d'humeur inattendus. Peut-être que je ne suis pas faite pour la vie sociale. Pourtant, j'en goûte parfois le charme ; les conventions mondaines ont un certain charme absurde. La ville, c'est distrayant. Et si je goûte pour l'instant au contact humain autant qu'une personne mal réveillée goûterait aux rayons de soleil de midi, je commence à reprendre mes vieux réflexes, aidé par quelques vieilles connaissances.

Taille : 1,63
Poids: Une cinquantaine de kilos
Cheveux: Très longs et noirs.
Yeux: Noirs
Autre(s) : C'est une grande femme, aux yeux sombres, aux cheveux longs, souvent noués en divers chignons. Ses vêtement, bien que souvent un peu démodés, sont toujours de très bonnes facture, d'une qualité indéniable et d'une texture plaisante. Elle a un goût pour les tissus doux, les textures fluides ; de manière générale, elle prend plaisir à choisir ses vêtements. Son maintien est strict, et ses yeux ne semblent refléter aucune expression ; malgré sa grande politesse, elle paraît peu commode. C'est à part cela une assez jolie jeune femme, au visage fin, à la peau pâle, au corps svelte ; un peu trop jolie, même parfois. Son teint lisse et son manque de particularité physique lui donnent parfois l'air d'une jolie poupée de porcelaine, parfaitement artificielle. Cependant, les indice pouvant trahir sa véritable natures sont infimes ; seul ses expression et ses vêtements un peu datés peuvent la trahir.

Cependant, si elle relâchait son attention, l'apparence de Seiki serait nettement moins plaisante.  Derrière ce masque de jeunesse, cette beauté factice, se cache un corps monstrueux, presque un cadavre. Le ventre gonflé, les côtes décharnées, des crocs pointus et une énergie surhumaine ; plus monstrueuse qu'humaine, c'est cela que Seiki s'est entraînée, jour après jour, à cacher.


Histoire
Savez-vous ce qu'est la colère ?

Pas un simple coup de sang, pitié non. Par colère, j'entend la rage la plus pure, la plus immaculée. Celle qui infuse en vous, parasite vos pensées, infuse chaque fibre de votre corps ; celle qui crispe vos membres, consume chaque instant et resserre vos côtes en étau sur votre cœur. Un courroux dénué de tout motif, inextinguible et violent, un flot brûlant qui coule en vagues sanglantes dans vos veines.

Tout ce que je suis aujourd'hui, je le dois à cette rage originelle. Certaines légendes parlent d'humain qu'un acte odieux a transformé en démons ; je dois être le résidu d'une de ces anciennes histoires. Le peu que je sache, c'est que je suis née humaine, mais je me souviens peu de ces années. J'ai malgré tous quelques souvenirs qui demeurent. Mon ami d'enfance, un homme du clan que je voyais très peu. Mon frère, incroyablement buté mais plein de tendresse. Mon mari, que j'aimais peu ; ma fille, que j'adorais. J'ai quelques souvenirs précis. Ma fille dans mes bras, un jardin calme, le vent qui bruissait entre les branches d'un vieil arbre; étrangement, mes souvenirs humains sont plutôt paisibles. Malgré tout, ils demeurent teinté d'une saveur étrange : je crois que déjà à l'époque, j'étais capable de tout pour obtenir ce que je voulais. Mon rôle, très codifié, me convenait plus ou moins ; mais déjà à l'époque gisait les graines de ce que je suis désormais. Au fond, je ne pense pas avoir vraiment changé. Déjà humaine j'étais capable de tout pour mes propres intérêts.

L'abandon de mon humanité ? Je ne m'en souviens pas vraiment. Ce qu'il me reste de l’événement est flou, à demi mangé par ma mémoire. Ma fille est impliquée, c'est certain... Et reste en moi, de ce moment, une sensation de rage et d'impuissance incroyable. Une légère envie de vomir quand j'y repense, et l'impression de brûler intérieurement qui va avec.

En revanche, je me souviens de la suite. Ma renaissance avait été une évidence, une évidence douloureuse mais libératrice. Je n'étais pas humaine, et je ne l'avais peut-être jamais été. Je crois que ma mère savait ; les femmes de notre famille n'avaient jamais eu bonne réputation. Je crois que quelque chose d'étrange devait passer dans notre sang, quelque chose qui avait pris forme en moi. La mort de ma mère devait me prouver, quelques années plus tard, son indéniable humanité ; emportée bêtement par une maladie, elle nous quitta rapidement.

Le plus difficile fut de gérer les apparences à la suite de cet événement. Je découvris sur le tas les avantages et les restrictions de mon état. D'une part, je ne vieillissais plus, ou alors très lentement ; moi qui n'étais déjà plus toute jeune, cela était plutôt avantageux. D'autre part, j'étais poursuivie en permanence par une faim inextinguible. J'avais besoin de vie, humaine spécifiquement. Pour la première fois de ma vie, je dus m'adapter.

A vrai dire, j'avais du faire avec. Ma fille avait disparu le jour de ma renaissance. Le jour où j'organisais ma mort... Elle n'eut pas grand souci à revenir. Si une apparence de jeune fille fut au départ un peu dure à tenir, elle me permit au moins de pouvoir entrer en apprentissage dans le clan. La nécessité de me nourrir et toutes nouvelles capacités me prédisposait à aller vers un rôle de médecin ; et je l'embrassais avec bien plus de satisfaction que prévu.

Je laissais ainsi vieillir Mononobe no Atsuhi. Sa vie me laissa le temps d'anticiper ma nouvelle forme. Il était absolument hors de question que ma condition soit découverte, ma situation étant bien trop délicate à tenir pour que je puisse l'assumer. J'appris l'art du mensonge. En général, je me prenais donc un mari. Après nous être installés en province, mon mari, en général bien vieux, disparaissait ; et quelques années plus tard, une fille, née sur le tard de cette union, prenait ma place. Je prenais toujours le temps de réfléchir à mon apparence à l'avance, avant de refaire une apparition dans la vie publique. Je sauvais les apparences tant bien que mal, présentant ma fille en avance. J'ai appris tant bien que mal à incarner tous les âges et bien des caractères. Ma nature est un secret bien caché que peu de personnes connaissent ; un fardeau, certes, mais que j'aime porter.

Certes, ma position de médecin est un avantage indéniable dans ma situation. Mais ce n'est pas tout. J'ai passé bien des années dans le clan Mononobe ; j'ai vu passer des hommes, des femmes, plus ou moins loyaux, plus ou moins doués. J'ai vu des remèdes efficaces, certains plus douteux, j'ai en mémoire bien des concoctions qui ne sont plus guère utilisées aujourd'hui. Mais je ne me suis surtout jamais senti autant à ma place que parmi eux. Que la maladie m'obsède, c'est un fait ; que mes capacités fassent de moi un médecin tout à fait valable, c'en est un autre. J'ai pour le clan un profond respect, mêlé d'une grande loyauté. Que mes actes aillent à l'encontre de certaines de nos valeurs, c'est indéniable, mais j'ai l'orgueil de me dire qu'ils sont pas inutiles.

J'ai désormais une vingtaine d'année. Ma mère est désormais officiellement morte et je n'ai plus à incarner son rôle ; je suis désormais, officiellement, Mononobe no Seiki. J'ai officiellement 20 ans désormais. Par le plus grand des hasard, c'est au moment où je prévoyais de revenir faire une apparition en ville que les Perses attaquèrent. Très bien, vingt ans, c'est peut-être un peu jeune pour prétendre à un rôle de médecin; mais une telle occasion se représentait rarement.

Je précipitais donc mon retour en ville. Mes talents de médecin seraient utiles, non ? Après tout, toute main d'oeuvre était bienvenue... Je pense honnêtement ne pas y avoir été inutile, et j'y ai surtout repris quelques forces. Je reprend, désormais, mes activités ; accoucheuse principalement, je suis parfois demandé en renfort pour d'autre missions. Je suis encore en train d'apprendre ; est-il utile de dire que je suis une élève plutôt douée ? Officiellement accoucheuse et faiseuse d'ange dans l'ombre, j'ai de quoi  subvenir à tous mes besoins. Je reprend avec un certain plaisir ma place dans la société de la capitale, et dans la série d’événements qui secouent encore la ville régulièrement.


Name: Mémé barbue.
Âge: 21 ans.
Comment avez-vous connu Yume? Je sais plus :(.
Remarques? Peut-on reparler de ces adorables pingouins  ai  ?
Senbonzakura: Ça se mange une tortue ?



[/b]


Dernière édition par Mononobe Seiki le Mer 18 Oct - 21:41, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Empereur




MessageSujet: Re: Mononobe Seiki • Back in the city ~
Dim 17 Sep - 16:06
Voir le profil de l'utilisateur


Rebienvenue ~

Bon courage pour ta fiche :)





Team #ROKUJA


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 95
Stagiaire
Âge : 16




MessageSujet: Re: Mononobe Seiki • Back in the city ~
Mar 19 Sep - 13:18
Voir le profil de l'utilisateur
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche o/


Team #Aoko !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Amateur
Âge : 19
Relations : Registre des patients
Journal : Recueil des consultations




MessageSujet: Re: Mononobe Seiki • Back in the city ~
Dim 24 Sep - 10:38
Voir le profil de l'utilisateur
Re-bienvenue ♪
Merci de venir soutenir les Mononobe +w+
Bonne continuation pour ta fiche et tu sais chez qui chercher des mochi si tu en as besoin. :)



HANASHI TEAM #KISEKI


Keep calm and eat mochi ♪
-*- Couleur des paroles de Shiki : #996699
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11

Médecin/ Infirmier




MessageSujet: Re: Mononobe Seiki • Back in the city ~
Mer 18 Oct - 21:43
Voir le profil de l'utilisateur
En fait, ça fait quelques jour que j'ai fini de rédiger et que je modifie de temps en temps parce que je ne suis pas sûre de mon coup. Ça vaudrait peut être le coup d'avoir un avis. Voilà.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 243
Connaisseur
Âge : 36 ans
Pouvoir : Contrôle le vent.
Relations : The Book of Masks
Journal : Recueil d'un Oni.
Shogun




MessageSujet: Re: Mononobe Seiki • Back in the city ~
Sam 21 Oct - 10:30
Voir le profil de l'utilisateur




Validation

Encore re-bienvenue, Seiki-san, tu es validée!
Ton personnage promet d'être intéressant, surtout dans le cercle fermé et discret des Mononobe ! La documentation secrète sur les yôkais et sur les clans se fait lentement mais sûrement, nous t'en informerons en temps voulu.
Bon courage pour elle et son intégration dans ce monde sans pitié ~

▶️ Comme tu as reçu ta couleur et ton rang, tu peux directement aller faire une demande de kit, logement ou RP. Les sections Journal et Relations te sont également ouvertes.

▶️ N'oublie pas de faire recenser ton avatar Ici.

▶️ La partie Station Kaeru te propose de faire des RPGs de 500 mots maximum, mais tu ne pourras accéder à certaines zones RPG qu'avec un minimum de pétales. Pour tout ce qui est infos pratiques, tu les trouveras dans la section aide! En la consultant, cela t'évitera des soucis de compréhension et tu t'habitueras petit à petit aux zones du forum.

▶️ N'hésite pas à saluer les nouveaux venus, cela fait toujours plaisir. Ici, tu pourras discuter avec d'autres membres en dehors des aventures que vous ferez.

▶️ Pour toute question, que ce soit au niveau du développement de tes RPs que pour le codage, n'hésite pas à faire appel à ton parrain et au Staff : ils sont là pour ça!

Sinon, nous espérons que tu t'amuseras bien parmi nous et que tu t'y plairas!

Bon jeu!




©️ Yumeguni


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mononobe Seiki • Back in the city ~

Revenir en haut Aller en bas
 

Mononobe Seiki • Back in the city ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Dark City 2.10 FIN
» Maison de Seiki Naru
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Pink city
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Kuni :: Présentations :: Registres Yôkai :: Validés-