AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Le Hakumei - Garde de l'Ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 251
Dieu
Âge : Des milliers d'années.
Pouvoir : Je dirige le monde.
Kamisama




MessageSujet: Le Hakumei - Garde de l'Ordre
Lun 26 Juin - 14:49
Voir le profil de l'utilisateur
Introduction
Créé pour remédier aux agressions multiples et dangereuses causées par certains types de yôkais, le Hakumei est en quelque sorte une police armée de la capitale d'Edo. Si à son principe les méthodes étaient largement acceptées et félicitées, elle devint vite une police répressive et autoritaire qui n'eut dès lors plus qu'un but : la suppression pure et simple de ces autres créatures.
Il est à présent interdit de tuer qui que ce soit tant que la personne n'a pas commis de crime, mais tout suspect peut subir une arrestation.

Composé en grande partie de rônins ou de personnes ayant tout plaqué ou tout perdu, le Hakumei permettrait à ces personnes de laver leur honneur et leurs pêchés en échange d'un service, à vie, envers l'Empereur. Ils sont tous cependant des guerriers, qu'ils l'aient appris avant ou durant leur recrutement.

Les principes du Hakumei sont basés sur le bushidô. Leurs règles, strictes, leur impose de ne pas les enfreindre sous peine de seppuku.

L'organisation a beau être spécialisée en capture, arrestation, neutralisation et suppression de yôkais, elle l'est toute autant vis-à-vis des humains.



Étymologie
Le premier sens du nom 薄明 Hakumei vient des kanjis 薄 haku, « faible, fin » et de 明 mei, « lumière, clarté ». Hakumei dans ce sens signifiant le « crépuscule », période à laquelle ils agissaient, au départ.
Cependant il est à noter que plus tard, le nom fut écrit avec les caractères 薄命 ( « infortune », « vie misérable », « destin tragique » ), dont le second kanji, 命 mei, « ordre », fut utilisé pour représenter l'obéissance aveugle de leurs membres.

Emblème

La Garde de ville - ou Garde de l'Ordre - porte un haori vert dont le kamon, au dos, représente leur symbole : « mei », l'ordre. Pour délimiter le kamon et le distinguer sur le haori, le cercle est blanc.

Blason

► 青の丸に命字 ・ Ao no Maruni Mei Ji
« Ordre » en caractère, sur cercle vert.
Il est tout de même à savoir que le vert était décrit avec le mot ao (bleu). Cela ne change rien au fait qu'il représentait la renaissance dans le bouddhisme, ce pour quoi les membres se sont intégrés au groupe : l'envie de se laver de ses pêchés et de renaître comme un nouvel individu.
Cependant, si ce genre d'emblème a été rapidement apprécié par les membres, le nom de hakumei avec le caractère de l'ordre a été rapidement étouffé par les hautes strates et rapidement oublié par les éléments de la garde.
Après tout, il désigne très bien ce que les hommes de Cour pensent de ces hommes du peuple.
Croyances

En général, toutes les croyances sont tolérées dans le groupe du Hakumei, tant que le respect envers l'Empereur reste indétrônable et prioritaire. Cependant, les religions étrangères sont encore assez mal vues, même si quelques chrétiens figurent dans la liste des membres.
Ainsi, l'on peut découvrir le shintoïsme, le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme au sein de la police.
Hiérarchie
La Garde de l'Ordre, déployée uniquement dans la capitale, est dirigée par un Capitaine 局長 ・ Kyokuchô, actuellement Hosokawa Tadayoshi.
La Garde principale se charge exclusivement des ruelles de la ville, elle comprend une hiérarchie stricte basée sur le bushidô, et est gérée par deux lieutenants et quatre caporaux.
Cependant elle est elle-même divisée en deux branches qui permettent de distinguer la police régulière des forces spéciales déployées pour maîtriser les yôkais.  


副長 ・ Fukuchô – Sous-chef
Bras-droit du capitaine, il est également stratège et fait en sorte que les hommes soient corrects et respectueux. Il gère également la logistique militaire et se tient au courant de tout ce qui se passe à la capitale, du peuple à la Cour.


空将 ・ Kûshô – Lieutenants
Les lieutenants sont au nombre de quatre, deux pour les équipes de la garde régulière, deux pour les équipes de la garde des basaras. Les quatre doivent coordonner leurs ordres et leurs actions pour pouvoir gérer au mieux les groupes déployés de jour et de nuit.


伍長 ・ Gochô – Caporal
Constamment sur le terrain, les caporaux sont au nombre de huit, quatre pour la garde régulière et quatre pour la garde des basaras. Ce sont eux qui font les équipes en fonction des membres, leurs atouts, leurs faiblesses et le but à atteindre. Ils vivent avec leurs soldats et sont à même de les comprendre.


強者 ・ Kyôsha – Soldat régulier
Les guerriers de la police régulière se doivent de connaître les arts martiaux et d'avoir une arme principale leur permettant de se battre en bonne et due forme, car même s'ils ne s'occupent que des délinquants, la plupart peuvent être dangereux. Ils sont déployés uniquement de jour.


婆娑羅 ・ Basara – Soldat anti-yôkai
Les guerriers Basara maîtrisent les bases des techniques de leurs congénères ainsi qu'un minimum d'onmyôdô pour contrer les attaques yôkai et les maîtriser. Ils peuvent être déployer de jour, mais leurs actions principales se déroulent la nuit. Pour avoir des informations complémentaires, c'est ici.




QG

Pour l'instant, le Hakumei dispose d'un quartier général dans l'Ouest de la capitale, près du palais impérial. C'est un domaine respectable avec ombre de bâtiments, suffisant pour accueillir plusieurs groupes de soldats et des zones d'entraînement.

Les quartiers des Basara sont cependant séparés des quartiers des soldats réguliers, parfois pour une question de discrétion quant à leurs missions.




Histoire
L'origine du Hakumei remonte au règne de Kiyohito, qui, soucieux de l'impact de la peur des habitants envers les yôkais, s'arma d'une milice au service de ceux qui n'avaient pas les moyens de se défendre. Si pourtant beaucoup de yôkais étaient régulés par leurs supérieurs et punis en bonne et due forme, l'on put s'entendre sur le manque de confiance grandissant dans le cœur des hommes.
Les clans Kazama et Hijirikawa ne comprenant pas les décisions du souverain, étaient soucieux de l'apparition d'une telle milice, mais ce dernier les rassura en leur confirmant que le Hakumei n'aurait rien de terrifiant et qu'il servait uniquement à un certain équilibre dans la capitale.

Les Kazama acceptèrent alors de dispenser des cours militaires, les Hijirikawa d'enseigner à une partie les bases de l'onmyôdô, les Fujiwara offrirent quelques uns de leurs meilleurs membres. C'est ainsi qu'en 1650, vit le jour la police du Hakumei, dont les locaux furent aménagés à l'Ouest d'Edo, près du Palais impérial.

Les caractères utilisés décrivaient une police agissant uniquement au crépuscule ( 薄明 ), mais dont le caractère 明 Mei ( Lumière, Clarté ), signifiait qu'elle avait pour but d'éclairer les ruelles sombres de cette capitale et de ce fait, rassurer la population. Celle-ci s'accorda majoritairement sur l'arrivée de tels hommes et tous purent sortir en toute sécurité.

Beaucoup de yôkais délinquants et néfastes furent arrêtés, les débuts du Hakumei semblèrent prometteur sous la direction de Fujiwara no Kurotake, renommé pour l'occasion Kôjitsu no Genjô, puis Genjô Takumi. Genjô, de sa nature juste et protectrice, fut autant apprécié des yôkais que des hommes, la population générale l'adulait.

Malheureusement, en 1663, un drame intervint lors de la recherche d'un criminel hautement dangereux : Genjô fut assassiné dans ses appartements, les troupes dépêchées en ville ne protégeant plus le domaine du Hakumei.
L'accueil du meurtre fut dévastateur pour la population, et rapidement le Hakumei meurtri fut déployé dans la capitale. Plusieurs arrestations auraient contribué à arrêter l'auteur supposé du crime – un yôkai –, celui-ci fut décapité sur la place publique.

Cela ne dissipa pas pour autant les inquiétudes des hautes comme des petites strates, puisque le Hakumei fut envoyé sans relâche à la recherche de complices ou de présumés accusés. La population ressentit cette même inquiétude et, attachée à l'icône de leur défunt protecteur, en vint à se méfier des uns et des autres et à envoyer leurs enfants dans cette police.

La peur, l'inquiétude grandissant, c'est dans cette atmosphère que se développa le nouvel Hakumei, sous la direction, la même année, de Kazama no Chûkichi, devenu Hosokawa Tadayoshi. Cependant Hosokawa ne put réfréner et la colère des habitants et la haine des membres du Hakumei, ni même celle des supérieurs. C'est ainsi qu'il reprit les rênes d'un Hakumei morcelé entre le devoir et l'humanité.

S'il ne put pas réprimer, dans l'immédiat, bon nombre d'égarements, dû au fait que les soldats du Hakumei devenaient de plus en plus agressifs et rackettaient la population, il manda rapidement à l'Empereur l'autorisation de réorganiser entièrement le groupe, autorisation qui lui fut accordée.
Pour autant, cette autorisation fut accompagnée de deux contraintes : il dut renommer la milice avec le caractère 命 mei ( Ordre ) ( mais les deux kanjis ensemble étaient censés humilier et remettre à leur place les soldats de la milice, en punition à leur comportement ), et il dut modifier leur objectif, qui devait, en plus de faire office de police, réprimer purement et simplement les yôkais.

C'est ainsi que sous le joug de l'Empereur Kiyohito, Hosokawa n'eut d'autre choix que d'obéir à des ordres impériaux et le Hakumei, sous le nouveau nom de Garde de L'Ordre, fut connu comme la milice répressive contre les yôkais.

Hosokawa utilisa le kanji Mei de l'ordre pour redorer le blason de la milice et offrit des haoris aux couleurs de celle-ci pour motiver les troupes. Le nom de Hakumei ( sous le sens de crépuscule ) fut alors offert aux soldats de la Garde Impériale, et une légère rivalité naquit entre les deux Hakumeis.

Si par le passé elle fut adulée, bien vite sa réputation s'entacha, et beaucoup commencèrent à se méfier d'elle et à la dénigrer.
Cependant, une certaine empathie envers eux naquit au sein de la population après la Guerre contre les Perses en 1670.




Garde Impériale


Ces informations viendront en temps voulu, merci pour votre précieuse patience.





Membres du clan


Liste en cours


Revenir en haut Aller en bas
 

Le Hakumei - Garde de l'Ordre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Garde impériale
» Ordre de Mission
» Garde de la Citadelle a cheval.
» garde royal rohan
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Kuni :: Premiers pas :: Yumepédia :: Les Grandes Familles-