AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Kazama Iori, l'héritière du clan Kazama ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 77

Âge : 18




MessageSujet: Kazama Iori, l'héritière du clan Kazama ~
Lun 20 Juil - 11:29
Voir le profil de l'utilisateur



KAZAMA Iori

Âge: 16 ans
Sexe: Féminin
Date de naissance: 20 mars
Profession: Héritière
Pouvoir: Pas encore développé
Feat.: Héroïne - Amnesia, Idea Factory


Caractère
Physique

Iori a le caractère type des Kazama, à quelques exceptions près. C'est une jeune femme charismatique, polie et respectueuse, à la fois douce et stricte. En présence de personnes, elle affiche quasiment toujours un large sourire chaleureux, peu importe ce qu'elle pense, ce qu'elle ressent, ce qu'on lui dit, elle gardera le sourire. Néanmoins, une fois seule, elle se perd dans ses pensées et ses questionnements qui sont presque toujours à propos de son père qu'elle respecte énormément. Son objectif est d'être digne d'être sa fille, le rendre fier et surtout de découvrir quel genre d'homme il s'agit, s'il est aussi cruel que sa mère le lui décrivait. Son sens de la famille et de l'honneur est d'ailleurs très aiguisé, n'hésitant pas à affronter en duel ceux qui s'en prennent à ces valeurs fondamentales ou tout simplement à son clan, ce qui est rare pour ce dernier cas. Comme vous l'avez sûrement compris, cette demoiselle est assez courageuse et forte, autant physiquement que mentalement en plus d'être sensible.
Malgré les questions existentielles qu'elle se pose, sa bonne humeur est constante, elle n'hésite pas à la partager avec les autres, étant généreuse de nature. Elle est réaliste et pourtant rêve de romance, non pas le genre d'histoire à l'eau de rose, mais plutôt d'un mariage de convenance avec un homme dont le statut social est satisfaisant, la réputation plus que satisfaisante et surtout un homme capable de se battre et de compléter les attentes du clan Kazama. Etant par ailleurs la fille du chef de ce clan, ses connaissances sont nombreuses mais n'excellent pas encore, la pratique étant sa spécialité. Ce qui la différencie grandement de son père est qu'elle sort énormément dès qu'elle en a l'occasion, autant dans les quartiers riches que dans les quartiers les plus pauvres, elle aime s'informer de l'état de la population et aider dès qu'elle en a l'occasion sans oublier de rappeler à tous l'importance de son clan. En revanche, ce qui la différencie aussi de son chef est qu'elle n'hésite pas à prendre des risques pour attirer son attention ou montrer ce dont elle est capable, quitte à se surestimer un peu.


Taille : 1m60
Poids: 58 kg
Cheveux: Châtains
Yeux: Verts
Autre(s) : Elle s'habille presque toujours avec des kimonos colorés.


Histoire

Le clan Kazama est l'un des plus anciens de Yume. L'Histoire veut que ce soit la famille la plus puissante qui était souvent demandée pour un quelconque soutien, une protection, par les autres grandes familles. Sa spécialité est les arts martiaux et la guerre, plus généralement. Ce clan cache bien des secrets, même moi je ne suis pas au courant de tout. La plupart des choses que je connais ce sont mes précepteurs qui me l'ont appris et ma défunte mère.

Vous vous demandez sûrement qui ose vous apprendre des choses que tout le monde sait au sujet du clan Kazama, et vous n'avez pas tort, mais je suis tout de même mieux placée pour vous en parler. Je m'appelle Kazama Iori et comme vous l'avez brillamment deviné je fais partie du clan Kazama, mais je ne suis pas n'importe quel membre du clan, je suis la fille – et l'unique enfant – du chef, Kazama Chikage. Ne me demandez pas quel genre de personne il est, ni comment il est, car malheureusement je me pose exactement ces questions. C'est étrange venant de sa fille me direz-vous, mais c'est ainsi.
Ma mère, Kazama Aiko, passait beaucoup plus de temps avec moi que mon père qui travaillait sans cesse. J'étais heureuse, me semble-t-il, tout le monde veillait sur moi, excepté le chef de famille, enfin, je crois. J'ai très peu de souvenirs de lui au point de ne pas me rappeler son visage et encore moins sa voix...
Mon père a décidé de m'éloigner du cocon familial, un jour, comme ça, sûrement sur un coup de tête. Je ne sais pas exactement la raison qui l'a poussé à faire ça, maman m'a toujours dit qu'il voulait me séparer d'elle sans donner d'explications plus approfondies. Et c'est comme ça que je me suis retrouvée dans la branche Arashi afin de poursuivre mon apprentissage. La séparation avait été douloureuse, je m'en souviens très bien... Je ne voulais pas m'en aller, je ne savais même pas pour combien de temps je partais... Et puis, ce n'est pas comme si je pouvais retrouver mes proches de temps en temps, le fief des Arashi est bien trop loin. Le voyage était principalement maritime et très long, je ne m'en plaindrais tout de même pas, c'était la première fois que je voyais la mer et que je naviguais, je me souviens encore de l'odeur d'eau salée, du vent doux qui poussait les voiles et des poissons que nous pouvions voir dans l'eau claire, c'était un moment exceptionnel quoiqu'un peu long, mais pas lassant.
Je fus bien accueillie au fief, les personnes qui m'encadraient prenaient grand soin de moi et j'étais rarement seule. Mais malgré cette douce atmosphère, je ne pouvais m'empêcher de penser à ma famille, à ma mère qui était si présente et à mon père qui malgré son absence était mon père. La solitude était devenue une part un peu trop importante en moi et c'est encore le cas aujourd'hui... Heureusement, maman m'envoyait des courriers pour me rassurer, elle m'assurait que je rentrerai vite, mais elle n'arrêtait pas d'écrire au sujet de mon père en m'expliquant qu'il ne m'aimait pas et qu'il n'avait jamais voulu d'enfant, tout ce qu'elle me racontait à son sujet me brisait le cœur, de ce que je comprenais c'était un homme sans cœur qui ne pensait qu'au bien du clan, et encore. Dans chacune de ses lettres, elle s'excusait de devoir me dire tout cela, mais ne voulait pas que j'ai une trop grande estime de mon père afin que le choc soit moins important, elle m'affirmait également vouloir imposer un peu plus ses idées qui permettraient un équilibre dans le clan et une meilleure gestion. Je ne savais pas quelles étaient ses idées et je ne les ai jamais connues, peut-être avait-elle raison... ? Le chef de mon clan, quant à lui, ne me donnait aucun signe de vie, allait-il bien ? Ne travaillait-il pas trop ? Je m'inquiétais énormément à son sujet malgré les instructions de ma mère, je le détestais sans le détester, après tout, ne s'agit-il pas de mon père ?

Peu de temps après mon arrivée, je commençais mon apprentissage qui, en premier lieu consistait à comprendre et à approcher les chevaux, puis au fur et à mesure du temps, à manier les armes et enfin à manier les armes sur les destriers. En plus de cela, des précepteurs, dont Shinjô, le bras droit de mon père, m'apprenaient l'Histoire de Yume, des clans, de ma famille, les religions, la politique, les yôkai et tout ce qui est nécessaire de savoir en tant que membre important du clan Kazama. Les premiers mois avaient été très rudes, il fallait que je m'adapte à ce nouvel environnement, à ces nouveaux visages et surtout aux exercices physiques et mentaux qu'on m'imposait. C'est après plusieurs années que ma relation avec les chevaux et mon maniement des armes s'amélioraient jusqu'à frôler la perfection et que, malgré les difficultés que j'avais à retenir toutes mes leçons, j'atteignis un niveau plus que satisfaisant en culture générale.
En dehors de mes cours, j'avais un peu de temps libre que je passais volontiers à l'extérieur de la demeure principale du fief. Je n'étais jamais seule durant ces sorties et cela n'empêchait pas les diverses rencontres que j'ai eues la chance de faire. Ces nombreuses sorties me permettaient d'en apprendre davantage sur le monde non plus en théorie, mais en pratique. J'étais toujours émerveillée par ce que je découvrais et re-découvrais, ma curiosité étant un de mes points forts, je ne cessais de poser des questions pour mieux comprendre. Je lisais également beaucoup pour approfondir mes connaissances, car après quelques années passées au fief des Arashi, j'avais pris conscience de mon statut d'enfant de chef de clan grâce aux explications de Shinjô ainsi qu'à la pression que me mettait ma mère et indirectement mon père. De ce qu'elle me racontait, malgré mes progrès je ne cessais de le décevoir, je n'étais pas assez à la hauteur... Etait-ce parce que je n'étais pas un homme ? Parce que je n'étais pas désirée de lui ? J'étais assez perplexe, mais je ne baissais pas les bras, au contraire, cela me poussa à persister et à me perfectionner. Je forgeais mon caractère, devenais plus indépendante, sûre de moi et je commençais à essayer de diffuser une image positive de la famille Kazama, plus consciemment qu'auparavant en tout cas. Néanmoins, il m'arrivait – et m'arrive toujours – de désobéir ou de commettre une erreur volontaire, peut-être que Shinjô se plaindra auprès de mon père qui me remarquera alors ?
J'ai dû abandonner ces questions le jour où j'appris le décès prématuré de ma mère. Maman... Pourquoi elle ? Un vide énorme se créa en moi, mes proches avaient beau rester auprès de moi, je me sentais seule comme jamais. Je venais de perdre une partie de moi... Je pleurais sans cesse les premiers jours, puis, pour ne pas trop inquiéter mon entourage, je me résiliais à pleurer uniquement le soir, quand j'étais sûre de ne pas être dérangée. Ce n'était pas facile, d'autant plus que j'attendais un mot, un soutien de mon père dans cette dure épreuve mais rien n'arrivait... Alors je pris les devant et lui écrivis plusieurs lettres tout d'abord pour lui expliquer que je partageais son chagrin, puis pour m'excuser de l'avoir dérangé avec les premières lettres. Les écrire me soulageait un peu, même si c'était des excuses, j'y trouvais une sorte de réconfort et je m'imaginais auprès de ce père qui m'était presque inconnu espérant secrètement qu'il pense à moi. Jamais je n'ai parlé de cela à quelqu'un, alors soyez satisfaits de ce que vous apprenez !
Durant cette période de deuil, aux yeux de tous j'avais gardé le moral et j'étais souriante malgré la douleur qui m'accablait. Je leur disais que ce n'était pas une raison de me ménager, certes c'était une excuse pour paraître forte mais c'était surtout un moyen de me changer les idées avant qu'elles ne deviennent trop noires. Malheureusement, l'épreuve était trop dure et j'ai toujours du mal à la surmonter. Toutefois un éclat d'espoir apparut lorsque, quelques mois après le décès de ma mère, je reçus une lettre venant du fief Kazama indiquant que je devais retourner dans la demeure principale. Seulement, cet espoir se transforma très vite en angoisse, j'allais rencontrer ce père dont je ne me souvenais presque plus, je redoutais ce face-à-face, allait-il me gronder pour mon comportement ? Me féliciter pour mes progrès ? Me dire des mots doux pour me réconforter ? Allai-je être à la hauteur de ses attentes ? Me comporterai-je correctement ? Et si je pleurai ?... Après avoir pensé à cela durant quelques semaines, j'en conclus je ne devais avoir aucune attente vis-à-vis de ce père distant, que j'agirai comme je l'avais toujours fait pour bien paraître auprès des personnes importantes. La différence est de taille entre elles et lui, mais c'est la seule chose dont je suis capable dans ce genre de situation.
Il me faut à présent affronter une autre épreuve difficile : quitter ceux qui m'ont vu grandir...


Name: Karelle
Âge: 19 ans
Comment avez-vous connu Yume? Grâce à Kazama
Remarques? Plop ~
Senbonzakura: Les bananes, c'est la vie °u°-



Revenir en haut Aller en bas
 

Kazama Iori, l'héritière du clan Kazama ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Round #1 : Saito VS Kazama
» (龍堂院幻将, Kazama Jin) ~Présentation de Jin
» Une idole célèbre dans le monde entier? Vous êtes sûr? - Hiroto Kazama
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yume no Kuni :: Présentations :: Registres Yôkai :: Validés-